• Désir

     

     

     

    Le désir

    marée impérieuse d'un rêve embrasé qui pourtant,

    de par ma volonté désespérée,

    revient bredouille.

     

     

    Etre belle, belle !

    et me mettre devant lui pour capter son regard,

    son coeur et son désir.

     

     

    La séduction

    un grand filet lancé et lancé indéfiniment

    dans la quête désespérée

    d'un seul poisson d'or.

     

     

    Le désir rejeté me poursuit comme une ombre

    Il interrompt le travail

    en se plantant devant moi à l'improviste

    Il se fait vent dans l'encolure de ma blouse

    Il se fait main sur ma taille

    et caresse volée à mon ventre

    Il impatiente ma bouche d'un soif étrange

    agace mes lèvres

    emplit ma tête d'images suspendues

     

     

    Je suis sa proie fuyant contre elle-même

    qui souhaite se rendre et ne le veut pas.

     

     

    Heure par heure je le transforme

    en jouissance des yeux et des oreilles.

    Le reste pleure et crie : pourquoi ? Pourquoi ?

     

     

     

    17 Octobre 1994.

    « Chaise longueFunambule »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :