• Ce qui reste...

    ...par exemple, quand on a tout oublié !

    Mot-valise:

    "Voutoyer: s'adresser à quelqu'un en employant alternativement la deuxième personne du pluriel et celle du singulier. " Amants, voutoyez-vous ! Prolongez, au besoin par la ruse, cette période idéale qui corrige l'une par l'autre la politesse et l'intimité" Rilke."

     

    Alain Finkielkraut, Petit fictionnaire illustré ( Points Virgule)

    Définition du charme par Albert Camus:

    "C'est s'entendre dire oui sans avoir posé aucune question."

    Carnets (Gallimard) Cité de mémoire.

     

    Poème de Rainer Maria Rilke:

    Chant d'amour ( traduction de Lorand Gaspar - Seuil)

     

    "C'était le jour des chrysanthèmes blancs,

    et j'avais presque peur de sa splendeur pesante.

    Alors tu vins prendre mon coeur, tu vins à moi,

    en pleine nuit.

     

    J'avais très peur, mais tu vins, chère et tendre,

    dans mon rêve un instant j'avais pensé à toi.

    Tu vins, et doucement, comme un air de légende,

    tinta la nuit.

     

    Comment tenir mon âme, afin qu'elle ne frôle pas la tienne ?

    Comment l'enlever assez loin,

    par-dessus toi, vers d'autres choses ?

    Je voudrais l'abriter sous quelque objet perdu,

    en un recoin étranger et muet,

    où ton frémissement ne pourrait se répandre.

     

    Mais tout ce qui nous touche, toi et moi,

    nous réunit ainsi qu'un coup d'archet

    ne tire des deux cordes qu'une voix.

    Quel est cet instrument sur quoi l'on nous fit tendre ?

    Et quelle main nous tient, formant ce son ?

    O douce chanson."

     

    Socrate d'abord ! 

    « Emoticônes 3Nuits fantastiques 2 »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :